BD, Comics et Mangas

Apprendre avec les Bandes dessinées

Lire plus de Bandes dessinées fait partie de mes petites résolutions livresques tous les ans. Et tous les ans, je n’en lis qu’une ou deux, l’été généralement. Cette année, j’ai enfin changé mes habitudes.

J’aime la vulgarisation. Je trouve que Secrets d’Histoire est une émission passionnante et j’aime rire devant les vidéos des Boloss des Belles lettres. Vulgariser, c’est rendre accessible. C’est donner envie d’apprendre. Attiser la curiosité. Pour ça, le format des BD est très intéressant : des images qui rendent l’apprentissage ludique, parfois drôle, et qui attirent l’attention ; et des textes courts qui mettent en avant l’essentiel.

tu-mourras-moins-bete-tome-2Marion Montaigne parvient à nous apprendre des théories scientifiques sans nous endormir. On peut trouver ses dessins sur son blog Tu mourras moins bête. Plusieurs volumes de Tu mourras moins bête ont été publiés. J’ai lu le deuxième tome, qui s’intéresse au corps humain. Microbes, bactéries, comparaisons avec les animaux, vie sexuelle… tout y passe. Le format est efficace : une question (drôle) posée sous forme de lettre au professeur Moustache, puis une explication. On se promène dans le corps humain mais aussi dans des laboratoires scientifiques où l’on suit les avancées des chercheurs. L’auteur va d’ailleurs à leur rencontre et fait lire ses dessins avant publication pour éviter toute erreur. On rit et on apprend, et c’est bien là les objectifs de cette série.

La ligue des économistes extraordinairesRire et apprendre, ce sont aussi les buts visés par les auteurs de la BD La ligue des économistes extraordinaires, Vincent Caut et Benoist Simmat. L’économie et moi, nous ne vivions pas une grande histoire d’amour. Mais nous nous sommes réconciliées depuis que je lis La ligue…Les auteurs nous présentent environ 40 économistes, divisés en trois catégories : les classiques, les révolutionnaires et les contemporains. Ils mêlent pages de textes et pages de bandes dessinées pour nous présenter ces hommes. Et pour nous repérer, des paragraphes : vis sa vie ; thèse antithèse foutaise ; l’anecdote qui tue ; pourquoi il s’est planté merci ! Le tout est clair, bien expliqué avec les informations essentielles. Les pages de bandes dessinées sont très drôles et sont vraiment pratiques pour ceux qui, comme moi, font plutôt marcher leur mémoire visuelle. C’est parfait pour être feuilleté : je lis les présentations d’un ou deux économistes le soir, de temps en temps, et je passe à chaque fois un bon moment. Vous pouvez découvrir quelques pages sur ce lien.

La petite bédéthèque des savoirsAu Salon Livre Paris, j’ai découvert une nouvelle collection qui a tout pour me plaire : la petite bédéthèque des savoirs, des éditions Le Lombard. Cette collection réunit, pour chaque ouvrage, un spécialiste et un dessinateur. Les thèmes sont très larges : l’intelligence artificielle, le hasard, le tatouage, le minimalisme… J’ai craqué pour L’univers et Les requins. J’ai beaucoup aimé les dessins de Daniel Casanave qui donnent un côté poétique aux explications de Hubert Reeves. Ce-dernier compare la création de l’univers à la création artistique. J’ai beaucoup aimé ses explications même si j’en attendais un peu plus. Niveau explications, je n’ai pas été déçue avec le volume sur hubertles requins. Le spécialiste Bernard Séret nous présente les requins sous tous les aspects et j’ai appris beaucoup de chose sur ces animaux à la mauvaise réputation. Ce que j’apprécie dans cette collection, ce sont les avant-propos : en un peu moins de dix pages, on pose le décor avec des repères chronologiques et des références philosophiques/littéraires/scientifiques. A la fin, des bibliographies nous encouragent à aller plus loin. J’ai beaucoup aimé les deux volumes et je compte bien découvrir le reste de la collection. Si vous voulez en savoir plus, c’est par ici.

 

J’espère que ce petit tour d’horizon de mes découvertes en BD vous a plu. Si vous avez des titres à me conseiller, n’hésitez pas, je suis curieuse !

Publicités

6 réflexions au sujet de « Apprendre avec les Bandes dessinées »

  1. Merci pour cette petite sélection très intéressante. Si tu aimes Marion Montaigne, n’hésite pas à lire « Riche, pourquoi pas toi ? » où, avec l’aide de deux sociologues, elle décortique le monde de la haute-bourgeoisie, toujours avec humour. Ce livre relève aussi de la vulgarisation, sociologique cette fois-ci : c’est drôle, on apprend beaucoup sur la classe dite supérieure, et c’est assez désespérant… On y apprend à mieux appréhender notre société et ses enjeux, notamment à travers les excès liés à l’argent. Je te le conseille très vivement !

    J'aime

  2. Je n’ai pas lu les BD que tu proposes, mais j’ai lu beaucoup de très bonnes bandes dessinées historiques. Parfois, souvent même, elles dénichent des sujets oubliés, méconnus et les rappellent ainsi à notre mémoire collective. Beaucoup de ces bédéistes ont fait de très sérieuses études d’histoire (comme Jul par exemple) et:ou s’accompagnent d’historiens pour confectionner un dossier documentaire en fin de volume.

    J'aime

  3. Ton article me plaît énormément. Je voudrai aussi lire plus de BD, notamment des BD historiques. Je note… TOUTES les BD dont tu parles car elles m’intéressent beaucoup, surtout les deux premières (je ne suis pas non plus adepte d’économie mais la BD a l’air sympa)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s