Récits autobiographiques

Dans les forêts de Sibérie – Sylvain Tesson

dans-les-forets-de-siberie-de-safy-nebbou-avec-raphael-personnaz_5614673

Parfois, on voudrait mettre notre vie sur pause. S’arrêter. Souffler. Respirer. On voudrait prendre le temps de profiter de chaque minute, chaque seconde. Mais le rythme effréné de notre quotidien nous en empêche. Le travail, la famille, les amis, les sorties… On court. Tout le temps. On ne prend pas le temps de réfléchir.

Sylvain Tesson a appuyé sur le bouton « pause ». Il s’est retiré du monde en allant vivre dans une cabane en Sibérie, sur les bords du lac Baïkal. Il a passé 6 mois au milieu de la nature. Avec de la compagnie, parfois. Celle de Russes vivant eux aussi aux abords du lac Baïkal. Ces 6 mois de solitude, l’auteur les décrit au jour le jour. Des détails pratiques aux réflexions philosophiques, des descriptions de la nature aux résumés de ses lectures, Sylvain Tesson fait voyager le lecteur en Sibérie mais aussi dans ses pensées.

On met notre vie entre parenthèses quelques minutes, quelques heures, pour lire les aventures de l’auteur. Et on se surprend à rêver de grands espaces et de solitude. L’auteur voit le temps passer. Il s’en empare. Il observe le monde qui l’entoure et remarque les détails auxquels nous ne faisons plus attention.

« Au réveil, mes journées se dressent, vierges, désireuses, offertes en pages blanches. Et j’en ai par dizaines en réserve dans mon magasin. Chaque seconde d’entre elles m’appartient. Je suis libre d’en disposer comme je l’entends, d’en faire des chapitres de lumière, de sommeil ou de mélancolie. Personne ne peut altérer le cours de pareille existence. Je suis le maître d’une ménagerie abstraite. » p.51

L’aspect répétitif de ces aventures racontées au jour le jour peut provoquer de l’ennui. Dans ce cas, on peut savourer quelques pages avant de poser le livre. Donner du temps à cette lecture, comme on voudrait s’en donner à nous-même. Permettre aux mots, aux phrases de Sylvain Tesson de faire effet dans nos esprits.

Dans les forêts de Sibérie est une parenthèse pleine de fraîcheur dans nos vies parfois étouffantes. A lire et relire à chaque fois que nous manquons d’air.

dans les forêts de sibérie

« Il est bon de savoir que dans une forêt du monde, là-bas, il est une cabane où quelque chose est possible, situé pas trop loin du bonheur de vivre. » p.288

L’image d’ouverture vient de l’adaptation du livre au cinéma réalisée par Safy Nebbou. Ce film est une pure merveille.

Aimez-vous les récits de voyage ? Lequel préférez-vous ?

Enregistrer

Publicités

11 réflexions au sujet de « Dans les forêts de Sibérie – Sylvain Tesson »

  1. J’ai vu l’adaptation. Je pensais m’ennuyer un peu car je n’aime pas vraiment les films (ni les livres d’ailleurs) avec beaucoup de nature dedans, mais finalement non, c’est beau, parfois drôle et moins caricatural que je le craignais. L’acteur est un peu monolithique, mais bon, le rôle n’offre pas une grande palette de possibilités…

    J'aime

    1. Le film a été un gros coup de coeur de mon côté. J’avais besoin d’évasion et de ce côté, c’était parfait. Quant à Raphaël Personnaz, je ne suis peut-être pas objective car c’est un acteur que j’admire, mais je l’ai trouvé aussi incroyable dans ce film. Merci pour ton passage ! 🙂

      J'aime

  2. Ce livre me tentait beaucoup, je l’ai donc acheté mais finalement je n’ai pas tout lu d’un coup, je me suis arrêtée; j’ai trouvé ça un peu trop lent… Mais ce que tu dis est vrai aussi, ça permet de faire une pause dans nos vies, et il est d’ailleurs toujours sur ma table de chevet 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s