C'est le 1er, je balance tout·Non classé

C’est le 1er je balance tout #3

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bicolore-jaune

Bonjour à tous !

On se retrouve pour la troisième édition du rendez-vous C’est le 1er je balance tout. Au menu : des romans et un atlas, la découverte d’un blog et un article sur une machine. C’est parti !

  •  Je balance : le Top et le Flop de ce que j’ai lu le mois-dernier

Ce mois-ci j’ai lu plus que les mois précédents, et j’ai tout aimé ! Difficile de faire la présentation par ordre de préférence, mais essayons.

l'amie prodigieuseAprès avoir terminé Aurélien (je vous en parlais dans le C’est le 1er du mois-dernier), j’ai dévoré les deux premiers volumes de la saga L’amie prodigieuse d’Elena Ferrante. C’est l’un des phénomènes littéraires du moment. J’ai plutôt tendance à attendre que l’engouement se calme pour découvrir les succès éditoriaux, mais là ma curiosité l’a emporté, et heureusement ! Je ne pouvais plus me détacher des livres une fois que je les avais commencés. J’ai plongé dans l’histoire d’Elena et Lila, deux filles venant d’un quartier pauvre de Naples dans les années 1950. J’attends avec impatience que le troisième volume soit disponible en format poche.

CVT_Je-me-suis-tue_2054

Dimanche dernier, j’ai lu Je me suis tue de Mathieu Menegaux. C’est L’ivresse littéraire qui me l’a prêté, et je l’en remercie car ce fut une belle claque ! J’ai d’ailleurs commencé à écrire ma chronique de lecture après l’avoir terminé. Dans ce roman, Claire, une femme d’une quarantaine d’années, est en attente de son jugement. Dans une lettre, elle explique pourquoi elle est en prison et pourquoi elle a fait ce qu’elle a fait. C’est le genre de livre qui vous fait réfléchir pendant des heures et qu’il est difficile d’oublier.

atlas obscura

Grâce au site Lecteurs.com, j’ai gagné L’Atlas obscura, un atlas qui présente des endroits insolites à visiter dans le monde. C’est l’ouvrage parfait pour les curieux ! Je vous en parle dans cette chronique.

déracinéeEn mars, j’ai dérogé à mes lectures habituelles et j’ai lu un roman qu’on peut classer dans les livres de jeunesse/jeunes adultes et fantasy. Pour la rubrique « L’instant conte » de Maze, j’ai lu Déracinée de Naomi Novik. Inspirée de contes polonais, c’est l’histoire d’une jeune fille qui doit tout quitter pour aller vivre avec un terrible magicien, appelé Le Dragon. J’ai découvert ce livre grâce à Allez vous faire lire (et grâce à son rendez-vous C’est le 1er je balance tout !) et ce fut une bonne lecture. J’ai eu un peu de mal au début parce que le style me paraissait fragile par certains aspects mais ça ne m’a pas empêchée d’être entraînée par les aventures de l’héroïne.

Cinq livres (plus la fin d’Aurélien) en un mois, c’est exceptionnel pour moi !

  • Je balance : au moins une chronique d’un autre blog lue le mois dernier

Ce mois-ci, la récolte va être mince. Je vous disais que j’avais beaucoup lu en mars, et le résultat est que j’ai passé moins de temps à lire les blogs. J’ai aussi été occupée par un projet que je mets en place et pour lequel je rédige un dossier sur ordinateur (et dont je vous parlerai peut-être quand il prendra forme !). Donc dès que je peux, je m’éloigne de l’écran.

J’ai néanmoins découvert un nouveau blog, grâce à la visite de sa rédactrice sur le mien. Et j’ai mis le lien de côté parce que je n’ai lu que quelques-uns de ses billets et j’aime tellement sa manière d’écrire et la présentation de ses articles que je veux tout lire. C’est le blog Envole de pages (Celestialmusae si tu passes par ici, j’en profite pour te dire que je n’ai pas laissé de commentaire sur ton blog mais promis je le ferai !) . Je vous partage le lien vers sa chronique de La maison dans laquelle de Mariam Petrosyan, dont j’ai entendu parler sur plusieurs blogs et qui fait partie de mes livres à lire.

  • Je balance : au moins un lien (hors chronique littéraire) qui m’a fait « Wahou » le mois dernier

Je vous partage un article de France Culture sur une innovation testée à Pékin : des machines intelligentes pour délivrer le papier-toilette. Au-delà du caractère insolite et, a priori drôle (mais seulement a priori), l’article prend de la hauteur pour interroger l’usage de la technologie à des prétendues fins écologiques. Car ces machines intelligentes enregistrent le visage de celui qui se rend aux toilettes. Et la vie privée, dans tout ça ?

  • Et enfin, je balance : ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

J’ai réussi à avancer dans ma to-do liste et j’en viens peu à peu à bout. Et ça, c’est une grande victoire !

Je vous souhaite un joli mois d’avril.

Enregistrer